POUR ALLER PLUS LOIN

SlowTrip est l’association d’un rêve de voyage et d’un questionnement sur notre société. Au-delà d’un concept de voyage, c’est une démarche qui vise à donner du sens à nos actes. Le constat d’une société à bout de souffle nous a poussé  à éveiller les consciences sur l'état actuel du monde afin d'initier des dynamiques de changement vers un avenir civilisationnel durable.

Le constat

Le paradigme de notre société repose sur la croissance, le profit, qui se traduit par une consommation effrénée de ressources fossiles.

Depuis de nombreuses années, nous constatons dans tous les domaines les limites du fonctionnement de notre système (résidus de pesticides dans l’alimentation, crises économique récurrentes, augmentation des inégalités, pollutions chimiques de notre environnement, réchauffement et intensification des phénomènes climatiques, perte de liens sociaux, etc.).

En plus d'entraîner de graves répercussions qui conduisent inévitablement à déstabiliser notre société, le fonctionnement de notre système thermo-industriel est insoutenable.

Celui-ci repose sur une croissance exponentielle et une dépendance aux ressources finies (pétrole, uranium, métaux rares, etc.).

 

Non seulement cette croissance sans limite est fondamentalement impossible dans le monde fini dans lequel nous vivons, mais nous avons atteint le pic d’extraction de la grande majorité des ressources de la planète, et la croissance exponentielle contribue à accélérer l’épuisement des ressources.

La collapsologie ou l’étude de l’effondrement n’a pas pour objectif d’effrayer ou de diffuser une image catastrophique de l’avenir de l’humanité. Au contraire, elle a pour but de comprendre et d’anticiper l’effondrement malgré son caractère inévitable.

Les collapsologues qui étudient la question de l’effondrement avec une approche holistique, annoncent la fin de notre système thermo-industriel dans quelques décennies. Selon eux, nous assisterons de notre vivant à l’effondrement de ce système agonisant. Un effondrement est systémique, il reste très difficile à anticiper dans son déroulement mais implique selon Yves Cochet une situation dans laquelle « les besoins de base ne sont plus fournis à une majorité de la population par des services encadrés par la loi ».

 

"Ne laissez jamais le temps au temps, il en profite."

Jean Amadou

Notre Vision

À l’instar de Cyril Dion et Pablo Servigne, nous pensons qu’une partie de la réponse réside dans la construction de nouveaux récits, d’un nouveau paradigme. Une histoire différente de celle qui nous a conduit à cette situation et qui raconte, à tort, que consommer rend heureux. La connaissance de la notion d’effondrement est à notre sens utile car elle permet de déconstruire le récit actuel avant d’en raconter un autre.

 

L’efficacité de notre système complexe nous a permis certes d’atteindre un accès à la connaissance et à la médecine jamais vu auparavant dans l’histoire de l’humanité, mais ce système est fragile car il repose sur des consommations pléthoriques et nous ne savons pas faire sans cette gabegie énergétique.

En somme, nous vivons dans un système efficace dans de nombreux domaines, car il remplit ses objectifs, mais non résilient, c’est-à-dire qui ne possède pas la capacité de retrouver un fonctionnement normal après avoir subi une perturbation. La résilience passe par un apprentissage qu’il est impératif de mettre en place aujourd’hui, dans le confort que nous procure la société thermo-industrielle.

SlowTrip prend tout son sens à travers cette prise de conscience et l’analyse des leviers d’actions au changement. Il s’agit aujourd’hui d’imaginer le monde de demain, un monde post-pétrole avec tout ce que cela implique. De cette manière, le voyage en lui-même reposera uniquement sur des moyens de locomotion doux, c’est-à-dire n’utilisant que des ressources soutenables.

Nous nous déplacerons à vélo, en voilier, à cheval… en ponctuant les itinérances de haltes dans des tiers-lieux, des communautés, qui proposent une vision d’un monde post-pétrole. Il s’agit de diffuser des exemples des systèmes qui seront résilients face à l’effondrement et au changement climatique. L’objectif étant de montrer que ce futur est possible, qu’il sera, heureux, vivant et plus humain que le présent. En alimentant l’imagination générale nous souhaitons aussi faire fleurir de nouvelles initiatives.